Questions Fréquentes

 Que doit-on faire avant l’intervention de cataracte ?

Bien que pratiquée sous anesthésie locale dans la grande majorité des cas à l’institut Ophtalmique de Somain, quelques examens sont nécessaires avant la chirurgie de la cataracte dans le but d’assurer la sécurité du patient. Un examen par l’anesthésiste est obligatoire : celui ci pourra vous demander des examens biologiques et un examen cardiologique. Des mesures de l’œil sont effectuées ainsi que des calculs afin de commander un cristallin artificiel « sur mesure » permettant au patient de récupérer la meilleure vision post opératoire possible. Enfin les formalités administratives et légales, l’information par écrit de l’opéré sont effectuées.

Doit-on se faire hospitaliser pour l’intervention de la cataracte ?

Dans la majorité des cas, l’ensemble de la prise en charge sera effectuée sur une demi journée. Les techniques modernes de chirurgie par petite incision et les techniques d’anesthésie locale permettent cette procédure ambulatoire dans d’excellentes conditions de sécurité.

Quels sont les types d’anesthésie pour la cataracte ?

L’anesthésie locale est de loin la plus pratiquée à l’institut Ophtalmique de Somain. L’œil est anesthésié localement par un produit anesthésique mais un calmant par voie générale est associé afin de supprimer toute anxiété pendant l’intervention. Ce calmant est adapté à chaque patient afin de tenir compte des différents niveaux d’anxiété. Le patient est donc calme pendant la procédure quel que soit son niveau d’anxiété avant l’intervention ou dans la vie courante. L’anesthésie générale est exceptionnelle et réservée à des cas particuliers.

Quelle est la meilleure technique chirurgicale pour la cataracte ?

Le traitement de la cataracte par phacoémulsification (ce sont des ultra sons) est aujourd’hui la technique de référence dans le monde. Elle consiste à vaporiser le cristallin sur place à l’aide d’une sonde à ultrasons. Puis, un implant pliable (c’est la lentille transparente qui remplace le cristallin opacifié) dont la puissance a été calculée avant l’opération  est mis en place  afin que le patient puisse voir clair. Cette technique permet d’utiliser de très petites incisions comprises entre 1,8 et 3 millimètres, facilitant un retour rapide de l’opéré  à la vie normale. Actuellement cette technique permet une intervention beaucoup plus courte pour le patient qu’avec les autres techniques chirurgicales. Cette technique améliorée depuis plus de 30 ans reste sans équivalent en terme de sécurité pour le patient.

Quel type d’implant mettre en place pendant la chirurgie de la cataracte ?

La chirurgie de la cataracte permet de remplacer le cristallin opacifié par un implant encore appelé cristallin artificiel pour restituer une vision nette. La technique  initiale de la chirurgie de la cataracte utilise  des implants mono focaux c’est-à-dire  permettant de voir  à une distance donnée sans lunettes, les autres distances nécessitant le port de lunettes. Il est donc facile de corriger l’hypermétropie et la myopie en même temps que la cataracte.

Les dernières années ont vu le développement d’implants multifocaux et des implants pseudoaccomodatifs. L’implant multifocal (ou implant progressif), comme les verres progressifs, restitue la vue  à la fois de loin ET de près (sans verres de lunettes complémentaires) au prix d’effets secondaires réduits. Les implants pseudo-accomodatifs sont d’excellents pour la vision de loin et intermédiaire (ordinateur, jouer aux cartes….)

La qualité des implants permet aujourd’hui de les proposer comme traitement chirurgical de la presbytie même en l’absence de cataracte.

Les  implants multifocaux aujourd’hui disponibles sont essentiellement des implants DIFFRACTIFS: Ils utilisent la diffraction de la lumière sur l’une des surfaces de l’optique de l’implant.

Nous utilisons plusieurs types d’implant. On détermine le type d’implant en fonction de votre bilan préopératoire. Il convient pour cela de préciser votre mode de vie (lecture, voyages, métier, conduite automobile, loisirs…). Cela permettra de déterminer quel implant correspond le plus à vous.

Globalement ces implants offrent un excellent compromis entre vision de loin, vision intermédiaire et vision de près.

En Cas d’astigmatisme, il est possible de corriger celui-ci en même temps que la chirurgie de la cataracte en réalisant la mise en place d’un implant torique.

De même il est possible maintenant de corriger l’astigmatisme et et la presbytie en mettant en place un implant multifocal torique.

Il est donc possible de profiter de la chirurgie de la cataracte pour corriger la myopie, l’hypermétropie, l’astigmatisme et la presbytie. Il est donc possible de corriger l’ensemble des défauts de l’oeil durant la chirurgie.
Au cours de la consultation en accord avec votre ophtalmologiste, vous pourrez si vous le souhaitez et si vos activités et l’anatomie de vos yeux le permettent opter pour un type d’implant  ou l’autre.

Que se passe-t-il après l’opération de la cataracte ?

L’opéré rentre généralement chez lui le jour même avec un pansement sur l’œil. Le suivi rigoureux du traitement post opératoire par collyre et le respect des consignes post opératoires assurent la sécurité et la qualité du résultat chirurgical. Des contrôles post opératoires sont planifiés pour chaque opéré. Les nouvelles lunettes, quand elles sont nécessaires, sont prescrites à 4 semaines après l’intervention, lorsque la cicatrisation de l’œil est terminée.

Une information complète et un consentement éclairé du patient constituent un préalable indispensable à toute chirurgie de la cataracte.

 

Pour prendre rendez-vous par téléphone, contactez le 03 27 99 88 88,
en cas d'urgence post opératoire, de jour comme de nuit merci de contacter le 03 27 99 86 40.
28 rue Anatole France 59490 SOMAIN ou au 11 avenue des Potiers 59500 à DOUAI