Signes Cliniques

Les différents aspects

La gêne esthétique ressentie par la patiente ou le patient peut correspondre à différents aspects  susceptibles d’être corrigés.

1. Les poches supérieures

Elles sont dues à un excès de peau, de muscle ou de graisse en proportion variable d’un patient à l’autre. Une analyse pré opératoire rigoureuse permet un traitement sur mesure pour un résultat satisfaisant. Petit à petit, la partie maquillable de la paupière est recouverte par la poche. Dans certains cas elle peut même toucher les cils ou les recouvrir partiellement. Le champ de vision supérieur du patient pourra alors être amputé partiellement entrainant  une gêne fonctionnelle associée à la gêne esthétique.

2. Les poches inférieures

Elles comportent les mêmes composants possibles que les poches supérieures. C’est-à-dire de la peau, du muscle et de la graisse. C’est la proportion de ces trois composants qui détermine la  technique opératoire.  Si l’excès de peau et de muscle prédomine, la technique opératoire devra concerner la peau. Dans ce cas on constate le plus souvent des plis des paupières inférieures plus ou moins épais en fonction de leur composition.  Ces plis peuvent exister au repos ou lors de l’expression en particulier le sourire et le rire.

Parfois c’est l’excès de graisse qui prédomine (situation fréquente chez les jeunes). Il se traduit alors par un bombement ou un empattement des paupières inférieures sans plis ou avec peu de plis de la peau. Si l’excès de graisse prédomine, le traitement chirurgical pourra épargner la peau et le muscle et le traitement sera effectué par l’arrière de la paupière inférieure. Il n’y a donc pas de cicatrice cutanée dans ce cas.

La gêne du patient n’est pas toujours proportionnelle à l’importance des poches et certains patients sont très gênés par des poches modérées mais bien présentes. Il faut donc dans l’indication opératoire, tenir compte de facteurs techniques mais également psychologiques.   Les patients présentant des poches moins marquées ne sont pas moins satisfaits de leur résultat opératoire quand l’indication opératoire est bonne.

3. Les anomalies de qualité de la peau

Elles peuvent être associées aux poches  ou représenter la gêne principale exprimée par le patient. Elles ne  correspondent  pas un excès tissulaire mais à des anomalies de la texture de la peau.  Elles doivent être identifiées et relèvent, quand cela est possible, d’un traitement spécifique associé.

4. Les rides

Elles sont fréquemment associées aux poches. En fonction de leur nature et de leur localisation, elles sont traitées simultanément ou dans un second temps en utilisant différentes techniques dont la chirurgie, les traitements de surface,  la toxine botulique ou les produits de comblement.

5. Les cernes

Des cernes peuvent être associés aux poches et relèvent d’une prise en charge spécifique.

L’entretien pré-opératoire

Un entretien avec un chirurgien spécialisé est indispensable à exprimer la gêne ressentie par le patient et déterminer les possibilités de traitement. Il comprend un examen médical et des échanges permettant de mieux cerner la demande du patient et d’expliquer les avantages et les limites des différentes  techniques possibles.

Le chirurgien pourra analyser les raisons techniques de la gêne esthétique et proposer un plan de traitement bien adapté à chaque patient.

Si une intervention est programmée après réflexion :

  • Un bilan pré opératoire est systématiquement demandé,
  • Un examen pré anesthésique planifié
  • Une information spécifique délivrée par écrit et
  • Un devis détaillé remis au patient

Se faire opérer du regard à l’Institut Ophtalmique de Somain c’est être pris en charge par une équipe très expérimentée de longue date.

L’intervention est réalisée par un chirurgien ophtalmologiste spécialisé en chirurgie des paupières dont la chirurgie esthétique des paupières fait partie. Plus de 500 paupières sont opérées chaque année à l’Institut Ophtalmique de Somain. L’intervention est réalisée sous anesthésie locale potentialisée permettant un confort maximal et  évitant ainsi les inconvénients de l’anesthésie générale. Enfin la procédure est pratiquée en ambulatoire, le patient pouvant rentrer chez lui le même jour accompagné.

Quand faut il se faire opérer ?

L’intervention est indiquée si après réflexion et information pertinente, il existe une demande forte de la part du patient, une adéquation entre la gêne du patient  et l’examen clinique et des possibilités techniques éprouvées.

La recherche de contre-indications est systématique et le rapport bénéfice/risque pesé et exposé à chaque patient en fonction des résultats de son examen.

La forte motivation du patient est un préalable indispensable à la satisfaction post opératoire.

Le gouvernement a décrété le passage au « stade 3 » du plan de lutte contre le Covid, samedi 14 mars.

NOUS SOMMES DONC DANS L'OBLIGATION D'ANNULER L'ENSEMBLE DES CONSULTATIONS ET CHIRURGIES. SEULES LES IVTs SONT MAINTENUES.

Il n’est pas nécessaire de nous joindre par téléphone, nos secrétaires vous contacteront pour reporter vos examens.

SI VOUS ETES DEJA SUIVI A L'INSTITUT ET EN CAS D'URGENCE: baisse brutale de votre vue, douleurs oculaires importantes, traumatisme oculaire, je vous remercie de bien vouloir contacter le 07 68 32 43 83, et ce uniquement en cas d’urgence (du lundi au vendredi entre 9h et 16h).

CONCERNANT VOTRE TRAITEMENT, un arrêté autorise les pharmaciens d’officine à étendre le renouvellement d’une ordonnance expirée dans le cadre d’un traitement chronique.

En vous remerciant de votre compréhension.

L'équipe de l’Institut Ophtalmique

Prendre rendez-vous en ligneDoctolib