Définition

Qu’est-ce que le glaucome ?

Le glaucome est une maladie du nerf optique qui peut être associée à une augmentation de la tension intra oculaire.

Il existe toute une gamme de traitement qui permet de contrarier l’évolution de la maladie et de prévenir ainsi cette perte progressive de la vision qui peut aboutir à la cécité.

Pourquoi le glaucome  menace votre vision ?

Le glaucome menace la vision car cette maladie évolue de façon indolore entraînant une perte progressive du champ de la vision sans toucher au début l’acuité visuelle centrale (calculée en dixième). Comme cette maladie est indolore et que la diminution de la vision n’est pas perceptible au début, le glaucome est généralement diagnostiqué par un ophtalmologiste lors des contrôles systématiques réalisés au décours de la prescription de lunettes. Ainsi, en l’absence d’examen, la maladie peut rester longtemps inconnue.

Le glaucome est-il une maladie fréquente ?

Le glaucome concerne essentiellement la population de plus de 40 ans et son incidence augmente avec l’âge . Ainsi 1 % de la population est atteinte de glaucome à 70 ans et 2 % à 80 ans. En France, on estime ainsi le nombre de patients atteints glaucome à un million de personnes, dont 500 000 seulement sont dépistés et soignés. Dans le monde entier, le nombre de personnes atteintes de glaucome est estimé pour l’an 2000 à environ 67 millions. Le glaucome est donc une maladie fréquente.

Qu’est-ce que la pression oculaire ?

Intervient ici l’humeur aqueuse c’est à dire le liquide qui baigne l’intérieur du globe oculaire. Ce liquide est différent des larmes qui sont produites en dehors de l’oeil.

Il existe à l’intérieur de l’œil une certaine pression ou tension intra-oculaire dont le niveau est réglé par une entrée et une sortie permanente d’un liquide : l’humeur aqueuse. Cette pression intra-oculaire n’a pas de rapport avec la pression qui règne à l’intérieur des vaisseaux sanguins (ou pression artérielle) ou bien encore de la tension nerveuse. L’entrée d’humeur aqueuse dans l’œil se fait par un tissu appelé le corps ciliaire qui agit comme un robinet. La sortie de fait à l’intersection entre la cornée et l’iris au niveau de ce que l’on appelle l’angle irido-cornéen par un tissu spécial appelé trabéculum. La production d’humeur aqueuse par le corps ciliaire et son écoulement puis son drainage constituent un phénomène actif, continu, indispensable à la bonne santé de l’œil

Y a-t-il des personnes à risque de glaucome ?

Les patients ayant des antécédents familiaux de glaucome doivent se faire dépister très précocement car il s’agit d’une maladie dont le caractère génétique est prouvé. La recherche médicale avance et les gènes de certaines formes de glaucome (glaucome juvénile, glaucome pigmentaire) ont déjà été localisés dans le génome humain.

Le facteur de risque principal pour le développement du glaucome est l’âge comme nous l’avons déjà évoqué. Le risque de présenter cette maladie augmente au fur et à mesure que l’âge avance. A partir de 40 ans, il faut faire examiner régulièrement vos yeux par votre ophtalmologiste. En cas d’histoire familiale, c’est-à-dire si un membre de votre famille présente un glaucome, faites examiner vos yeux plus tôt.

Il faut savoir également que le glaucome se rencontre plus fréquemment dans les populations scandinaves, noires et asiatiques. En outre la myopie et le diabète sont  des facteurs qui majorent la fréquence du glaucome.

Y a-t-il différents types de glaucome ?

Le glaucome à angle ouvert

C’est la forme la plus courante de glaucome. Ce type de glaucome évolue très lentement car le système de drainage de l’humeur aqueuse de l’œil se bouche très progressivement augmentant de façon également progressive et peu importante la pression intra-oculaire.

La première étape de l’évolution vers le glaucome est appelée hypertension oculaire ou suspicion de glaucome. A ce stade, la tension oculaire peut être légèrement trop élevée mais il y a encore aucune atteinte décelable du champ visuel ou du nerf optique. Si vous êtes dans ce cas, vous devez vous faire contrôler régulièrement par votre ophtalmologiste afin de déceler toute évolution potentielle de la maladie.

Le glaucome aigu à angle fermé

Ce type de glaucome est beaucoup plus rare. Il survient secondairement à une ascension rapide de la tension oculaire due à une fermeture brutale de la zone où s’évacue l’humeur aqueuse (l’angle irido-cornéen) entraînant une élévation très importante de la pression intra-oculaire. L’œil devient alors douloureux et rouge. Cette forme de glaucome survient le plus souvent chez les sujets âgés et hypermétropes. Elle se caractérise également par violents maux de tête, des douleurs oculaires, une vision floue et des nausées. Dans ce cas un traitement médical urgent doit être entrepris.

Le glaucome à pression normale

Comme son nom l’indique, cette forme rare de glaucome survient alors que la tension intra-oculaire est normale mais qu’il existe des lésions visibles au niveau du nerf optique et de la vision périphérique, c’est-à-dire du champ visuel. Dans ce cas il est probable que le nerf optique souffre moins d’un excès de tension oculaire que d’une irrigation insuffisante par les vaisseaux sanguins qui l’entourent. Cette forme de glaucome nécessite la prise en charge de tous les facteurs de risque vasculaires (tension artérielle, diabète). Une prise en charge par votre médecin généraliste est donc également nécéssaire.

Autres formes de glaucome

Il existe également des formes secondaires de glaucomes qui peuvent résulter d’un traumatisme oculaire, d’une maladie inflammatoire de l’œil, un traitement par cortisone.

Des formes très rares de glaucome peuvent survenir dès la naissance (glaucome congénital) et il existe egalement de très nombreuses autres formes rares de glaucome associées ou non à des maladies générales. On peut donc parler des glaucomes plutôt que « du glaucome ». Cependant la forme la plus fréquente de glaucome est le glaucome chronique à angle ouvert et c’est de cette forme dont on parle le plus souvent lorsque l’on parle  » du glaucome « .

Y a-t-il des signes d’alerte de glaucome?

Le plus souvent, il n’existe aucun signe d’alerte pouvant faire suspecter l’existence d’un glaucome. C’est pour cette raison, qu’il est capital surtout si il existe des antécédents familiaux de glaucome de bénéficier d’un dépistage de la maladie.

Conclusion

Le glaucome est une maladie sévère mais la médecine et la chirurgie disposent maintenant d’armes efficaces pour la maîtriser.

Pour prendre rendez-vous par téléphone, contactez le 03 27 99 88 88,
en cas d'urgence post opératoire, de jour comme de nuit merci de contacter le 03 27 99 86 40.
28 rue Anatole France 59490 SOMAIN ou au 11 avenue des Potiers 59500 à DOUAI